Le jardin naturel

Dans cette page vous trouverez les méthodes naturelles de jardinage que j’utilise dans mon petit jardin, qui m’ont permis d’améliorer le sol et les productions en assez peu de temps.

Pas de retournement du sol, pas de bêchage, je passe seulement la grelinette (outil à 4 dents) une ou deux fois, pour ameublir la terre. Couverture du sol par des mulchs, (tonte d’herbe, feuilles, déchets végétaux divers), du compost, des engrais verts, j’essaie depuis quelque temps le compost de surface. Et surtout une association de plantes dites compagnes.

Le jardin naturel, par l’association de plantes favorables, les mulchs, le non travail du sol, va laisser se développer la vie pour un sol riche en micro organismes (vers de terre, champignons, bactéries, etc..), nécessaires à la bonne croissance des plantes du jardin.

Si peu qu’on laisse faire la nature, le jardin est toujours source d’émerveillement : une fleur ou légume qui se ressème tout seul, des plantes utiles qu’on n’attendait pas à cet endroit, j’ai pu observer l’évolution en peu de temps, l’an passé, des pommes de terre sans doryphore ni maladie, et les limaces ont laissé assez tranquilles mes salades, grâce sans doute à ce mélange de toutes sortes de plantes. Je vais aller encore plus loin dans le laisser-faire au jardin !

Voici quelques unes de mes expériences de compagnonnage : des pieds de basilic près du  concombre, l’aneth semé près des carottes, ainsi que le coriandre.  J’ai beaucoup de fleurs qui se ressèment comme la bourrache, soucis, les capucines, et tagètes toutes ces plantes sont en fait installées un peu partout, du lin et du coriandre près des pommes de terre, ainsi que capucines.

Les aromatiques et les fleurs ont aussi un rôle important  :

Bourdon sur fleur de capucine

Elles attirent les insectes pollinisateurs, abeilles bourdons, … pour donner de nombreuses récoltes; Par leur propriétés attractives ou répulsives :

La capucine attire les pucerons, en installer sur les bordures du potager, près de pommes de terre, haricots …

Le souci (calendula officinalis) éloigne les mouches blanches et les pucerons Ses racines améliorent la structure du sol, à semer près des  fraisiers, framboisiers, ail, oignon, tomates, et un peu partout au jardin, dans un coin un peu ombragé .

La bourrache éloigne escargots et limaces à cause de ses feuilles velues, les feuilles se consomment en cuisine ainsi que les fleurs dans les salades. Ses racines vont profondément dans le sol, et l’ameublit

Ce joyeux mélange contribue aussi à illuminer le jardin

 

La consoude est également une plante très intéressante pour les jardins naturels

Particulièrement riche en potasse, favorise la floraison et fructification. (présence d’allantoine, de bore) à utiliser pour les courgettes, et autres cucurbitacées, solanacées, pommes de terre tomates …, en paillage avec des feuilles au pied ou en purin .Les feuilles de consoude sont un excellent activateur de compost 

Un petit tour sur le site de la Ferme Sainte Marthe pour quelques conseils sur le sujet :

Pour bien associer les plantes, quelques principes sont à connaître :

Les Apiacées (comme la carotte, le panais, le persil, la coriandre, le cumin ou l’angelique pour les plus connues), se protègent réciproquement.

L’association des Légumineuses qui enrichissent le sol en azote, à des plantes comme la tomate ou les cucurbitacées, qui ont besoin de cet apport, est aussi conseillée.

Les Liliacées (comme  l’oignon, l’ail, l’échalote et le poireau) et les légumineuses doivent être séparées car elles ne font pas bon ménage. Voir la suite

La laitue

Une vidéo pour savoir plein de choses sur la culture de la laitue, des conseils pour lutter contre les limaces, faire ses semences … voir la vidéo

bourdon sur fleur de bourrache

Quelques références d’ouvrages :

Gertrud Franck Un jardin sain grâce aux cultures associées (édition Imagine un colibri) ———

Eric Petiot Soigner les plantes par les huiles essentielles et les huiles végétales et minérales (édition Terran)