Adapter les cultures au changement du climat

Réchauffement climatique : des constats :

Augmentation des températures moyennes de 0,7 à 1,1 °C suivant les régions en France, températures estivales plus importantes, plus de sécheresse en été également, plus de ruissellement au printemps comme à l’automne…  Autant de paramètres déjà constatés liés au changement climatique qui impactent fortement sur les cycles de vie des plantes.

LE CONSTAT :

Avec 3 semaines de durée de végétation supplémentaires gagnées en 50 ans le changement climatique a déjà induit un changement de la croissance des plantes au 20ème siècle. L’allongement ses saisons favorables ainsi que l’augmentation du taux de CO2, favorisent la productivité des plantes, notamment celles des arbres qui a augmenté de 40% depuis ½ siècle. Mais le stress hydrique estival est lui aussi allongé… et l’effet de l’augmentation combinée de la chaleur et de la sècheresse provoque des inhibitions et des blocages avec des dépérissements pouvant intervenir sur le moyen terme. En réponse à ces contraintes de chaleur et de sécheresse estivales accrues certaines espèces, les plus « élastiques », réduisent la voilure. Ainsi voit on les pins réduire leur nombre de branches, ainsi que le nombre et la taille de leurs aiguilles, diminuer la densité de leur houppier… afin de perdre moins d’eau par évapotranspiration.

Une saison sèche estivale accrue a pareillement un impact sur l’activité des insectes du sol qui peuvent entrer en repos si la sécheresse se prolonge diminuant d’autant leur action sur la décomposition de la litière et la vie du sol. Lire la suite dans : Botanique-jardins-paysages Lire la suite

 

Face à ces constats de réchauffement, aux sécheresses plus importantes, changeons de méthodes de jardinage : Choisir d’installer , les bonnes variétés de plantes, économes en eau, un bonne gestion de l’eau de pluie, les paillages, trouver des solutions pour nos jardins, en respectant la nature.

« Faire le plus possible avec la nature, le moins possible contre « : Le jardin à venir «  de Gilles Clément s’accomode des conditions naturelles, Voici une petite vidéo